Le travail de William s’articule autour de thématiques sociales ou humanitaires, souvent lié à des communautés isolées ou fragilisées.

En 2008, Il expose Mauvais Air sur le pont des arts à Paris, un travail au long cours sur les ravages du paludisme en Afrique et en Asie, récompensé d’un World Press. En 2012, il publie Faded Tulips, son deuxième livre, un voyage dans la très instable république du Kirghizistan.

Après avoir couvert le printemps Arabe, il se consacre désormais à La Centrafrique, travail pour lequel il a récemment été récompensé d’un deuxième World Press et du Visa D’Or Humanitaire du CICR au Festival de Perpignan.

Il collabore régulièrement avec de nombreux titres de la presse française et étrangères tels TIME magazine, National Géographic, Le New York Times, Le Monde, L’Express…

www.williamdaniels.net